Des trafiquants de bois arrêtés au cours de la deuxième patrouille de Sea Shepherd avec la Tanzanie

POUR DIFFUSION IMMEDIATE 

19 mars 2018

Une patrouille en mer de 20 jours entreprise conjointement par les autorités tanzaniennes, Fish-i Africa et Sea Shepherd à bord du M/Y Ocean Warrior a permis l'arrestation de dix vaisseaux, dont sept appartiennent à un réseau de trafiquants de bois qui dévastent les mangroves d'Afrique de l'est.

Depuis l’arrestation de trois navires pour délits de pêche et la condamnation à une amende de 19 milliards de Shillings tanzaniens (6 865 160 euros) de 19 autres navires qui avaient fui la Tanzanie pour éviter les contrôles post-pêche obligatoires, il n'y a eu pratiquement aucune activité de pêche observée dans les eaux tanzaniennes. Ainsi, le M/Y Ocean Warrior a passé deux semaines à surveiller une tristement célèbre route de contrebande entre l'Île de Zanzibar et la partie continentale de la Tanzanie.

Pendant les patrouilles, sept boutres ont été arrêtés pour avoir fait passer des chargements illégaux de bois de mangrove sur le marché noir. Les boutres sont des bateaux de marchandise traditionnels qui commercent souvent dans l'Océan Indien.

La loi tanzanienne protège strictement les forêts de mangrove, car ce sont des habitats essentiels pour de nombreuses espèces de coquillages et de poissons qui y fraient et y naissent. Ces milieux sont donc également importants pour les communautés locales, en particulier les pêcheurs artisanaux.

Malgré les efforts sensibles du gouvernement tanzanien pour protéger ces vastes marais de mangrove, certaines zones ont été tellement exploitées que la régénération naturelle est impossible sans l'intervention des services de l'Etat. Le démantèlement des opérations de contrebande de bois en mer représente une part importante de cette intervention humaine et fournit des renseignements qui peuvent être utilisés par les autorités pour s'attaquer aux opérations à terre du commerce très lucratif de bois de mangrove de contrebande.

Les sept boutres et leurs chargements ont été confisqués et leurs capitaines arrêtés. Le capitaine de l'un des boutres a délibérément coulé son bateau alors qu’il était tracté par le M/Y Ocean Warrior, pour créer un climat de confusion et tenter de permettre aux autres boutres remorqués de s'échapper. L'équipage du boutre a été secouru et le capitaine poursuivi en justice, soupçonné d'obstruction à une enquête criminelle.

Les autorités tanzaniennes ont également arrêté le capitaine pakistanais d'un cargo suspecté d'infraction aux lois tanzaniennes sur l'immigration, et deux boutres qui transportaient au total 71 personnes, dont 12 enfants, dans des embarcations inadaptées à la mer, sans papiers d'enregistrements ni équipements de survie tels que des gilets de sauvetage.

Au total, dix bateaux ont été arrêtés au cours de la deuxième patrouille de Sea Shepherd en partenariat avec les autorités tanzaniennes et le support de Fish-i Africa.

“La pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) est finalement un problème de sécurité maritime. Les braconniers d'ailerons de requins qui ont été arrêtés durant la première patrouille de l'Opération Jodari exploitent les mêmes failles de suivi, de contrôle et de surveillance que les autres réseaux criminels : trafiquants de drogues, trafiquants d'humains et, dans ce cas, trafiquants de bois”, a déclaré le Capitaine Peter Hammarstedt, directeur des campagnes de Sea Shepherd Global. “L'Opération Jodari produit un énorme impact car elle montre qu'un navire de patrouille civil parvient à traduire des bateaux de pêche illégale devant la justice et à démanteler des routes de contrebande utilisées pour perpétrer d'autres crimes environnementaux.”

A propos de l’Opération Jodari

L'Opération Jodari cherche à contrôler toutes les activités des bateaux situés dans les eaux tanzaniennes, en abordant ceux suspectés de pêche INN et en formant les agents tanzaniens au suivi, au contrôle et à la surveillance (MCS) de la pêche dans les eaux du pays, notamment par l'inspection des bateaux et les procédures d'abordages.

A bord du M/Y Ocean Warrior de Sea Shepherd les agents chargés de l’application de la loi, avec l’Autorité de pêche en eau profonde, la Marine tanzanienne, l’Agence de répression des drogues et l’équipe d’intervention inter-agences travaillent avec le capitaine Adam Meyerson et l'équipage de Sea Shepherd pour arpenter les eaux territoriales de Tanzanie. Les agents chargés de l'application de la loi ont autorité pour aborder, inspecter et arrêter les navires qui violent la loi tanzanienne. La MATT est dirigée par la police tanzanienne et regroupe les Services tanzaniens de la Forêt, le Département Nature, le Département Pêche et le Service de renseignement et de sécurité de Tanzanie. Elle a été formée pour cibler les individus et les réseaux qui contrôlent le crime environnemental dans la région et le commerce illégal d'espèces sauvages.

Il est estimé qu'entre 11 et 26 millions de tonnes de poissons sont capturées dans le monde chaque année par la pêche INN. Les pays en développement sont particulièrement vulnérables à la pêche INN, qui fait perdre environ 1 milliard de dollars à la région occidentale de l'Océan Indien chaque année.

L'Opération Jodari est soutenue par Fish-i Africa, partenariat de huit pays d'Afrique de l'est (les Comores, le Kenya, Madagascar, île Maurice, le Mozambique, les Seychelles et la Somalie) qui promeut le partage d'informations et la coopération régionale pour lutter contre la pêche illégale de grande ampleur dans l'ouest de l'Océan Indien.

L'Opération Jodari est le quatrième partenariat entre Sea Shepherd et les Etats côtiers d'Afrique qui ont la volonté politique de mettre un terme à la pêche INN.

Depuis février 2017, Sea Shepherd assiste le gouvernement du Libéria dans le cadre de l’Opération Sola Stella pour s’attaquer à la pêche INN en mettant à disposition un navire de patrouille civile qui opère dans les eaux libériennes, sous la direction du Ministère libérien de la Défense. L’Opération Sola Stella a conduit à l’arrestation de dix bateaux pour pêche INN.

En 2016, Sea Shepherd a noué un partenariat avec le gouvernement du Gabon pour l’Opération Albacore, donnant lieu à 80 inspections de navires de pêche en mer et l’arrestation consécutive de cinq chalutiers congolais INN ainsi que d’un palangrier espagnol INN. L’Opération Jodari s’inscrit dans le prolongement de l’engagement de Sea Shepherd à travailler activement avec les gouvernements nationaux et leurs agents chargés de l’application de la loi dans la lutte contre la pêche INN.

Pour plus d’informations sur l’Opération Jodari et Sea Shepherd : https://www.seashepherdglobal.org/our-campaigns/jodari-2/

###

Pour télécharger les 17 photos en HD et les légendes (crédit pour toutes les photos Jax Oliver/Sea Shepherd): https://minerva.seashepherdglobal.org/share.cgi?ssid=01WAzqU

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-019.jpg – L’équipe d’inspection découvre une organisation criminelle impliquée dans le trafic de bois de mangrove et de plusieurs tonnes de produits de la mangrove à bord de boutres locaux

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-021.jpg – Les enquêteurs de la MATT vérifient les papiers à bord de plusieurs de boutres chargés de produits de la mangrove obtenus illégalement

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-023.jpg – Les marines ordonnant aux boutres de s’approcher de l’Ocean Warrior pour inspection

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-041.jpg – Les inspecteurs découvrent des chambres froides remplies de prises non autorisées et non déclarées sur les boutres

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-044.jpg – Le transport non autorisé et non déclaré de produits de la mer est un sérieux problème posé par la pêche INN dans les eaux territoriales

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-064.jpg – Plus de 800 pièces de bois de mangrove récoltées illégalement ont été découvertes dans ce boutre

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-070.jpg – Des sacs pleins de charbon de bois de mangrove et des longueurs de bois ont tous été découverts au cours des inspections menées aux côtés de l’Ocean Warrior

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-080.jpg – Les inspecteurs découvrent l’ampleur des produits illégaux de la mangrove qui quittent Bagamoyo sur des boutres locaux.

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-090.jpg – Six des 15 boutres inspectés en une matinée ont été arrêtés pour crimes environnementaux en lien avec le transport de produits d’espèces marines et de la mangrove

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-094.jpg – Une flotte de boutres, le long de l’Ocean Warrior pendant les inspections, chargés de bois et de sacs de charbon de bois illégaux

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-111.jpg – Boutres jouxtant l’Ocean Warrior, arrêtés car ils transportaient des produits illégaux de la mangrove

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-135.jpg – Tous en cordée. L’Ocean Warrior escorte les boutres vers les bureaux de la police maritime

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-140.jpg – L’équipage de pont attache les boutres appréhendés avant leur transfert vers Dar es Salaam pour comparaitre devant la justice

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-141.jpg – L’équipage du boutre alerte Sea Shepherd d’une inondation pendant le remorquage, juste après la tombée de la nuit

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-142.jpg – Les ingénieurs de Sea Shepherd réagissent rapidement et utilisent la pompe d’urgence incendie pour écoper le boutre en train de couler

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-146.jpg – Les efforts furent vains : le boutre, toujours chargé des produits illégaux de la mangrove, coule dans le port de Dar es Salaam

180302-OPJ-JO-Local Dhow Arrests-150.jpg – L’équipage du boutre sinistré en sécurité et au complet après l’opération de sauvetage

180305-OPJ-JO-Mangroves-001.jpg – Les forêts de mangrove de Bagamoyo : c’est d’ici que provient le bois vendu illégalement et transporté à travers les eaux territoriales de Tanzanie

Pour plus d’informations, d’autres photos et des demandes d’interview, merci de contacter : 
Heather Stimmler, Sea Shepherd Global Media Director 
E-mail: 
media@seashepherdglobal.org 
Tel: 
+339 7719 7742

Sea Shepherd Global

Fondée en 1977, Sea Shepherd est une organisation internationale à but non lucratif de protection de la vie marine. Notre mission est de mettre fin à la destruction des habitats naturels et au massacre des espèces marines qui peuplent les océans du monde entier, afin de protéger et préserver les espèces et les écosystèmes.

Sea Shepherd emploie des tactiques d’action directe pour enquêter, documenter et agir, lorsque la situation l’exige, dans le but d’exposer et de s’opposer aux activités illégales observées en haute mer. En sauvegardant la biodiversité et l’équilibre fragile des écosystèmes marins, Sea Shepherd a pour objectif d’en assurer la survie pour les générations futures.

Tags:

S’abonner

Documents et liens