Des centaines de Canadiens délaisseront la technologie pendant 23 heures

dans le cadre de l’activité de sensibilisation 23 fois non à la distraction d’Allstate du Canada 

TORONTO, le 21 novembre 2013. – À compter de demain après-midi, plus de 1 200 personnes de partout au Canada éteindront leur cellulaire et se passeront de tout appareil électronique personnel pour une période de 23 heures dans le cadre de l’activité 23 fois non à la distraction (23FND) , organisée dans le but de lutter contre la distraction au volant. La durée de l’événement est de 23 heures parce que le risque d’accident augmente de 23 fois lorsqu’on lit ou envoie des textos en conduisant.

L’activité 23FND fait partie du programme de sensibilisation aux risques et aux conséquences de la distraction au volant d’Allstate du Canada, compagnie d’assurance. L’événement, auquel on participe après en avoir pris l’engagement en ligne, commencera à 16 h le 22 novembre 2013 et se terminera à 15 h le lendemain.

« Si des centaines de personnes sont capables de vivre sans appareils électroniques pendant 23 heures, conduire sans utiliser ces appareils ne devrait pas poser de problème », affirme Saskia Matheson, porte-parole d’Allstate du Canada.

Lorsqu’ils prennent l’engagement 23FND, les participants sont invités à dire pourquoi ils choisissent de le faire. Ainsi, un résident de l’Alberta a indiqué : « J’ai trois enfants qui conduisent. Je veux tout faire pour éviter qu’ils soient impliqués dans un accident causé parce qu’ils textaient au volant ou parce qu’un autre conducteur utilisait son téléphone. » Une autre personne de l’Ontario a par ailleurs révélé : « Je vérifie constamment mon téléphone et je suis toujours présent en ligne d’une façon ou d’une autre. Je crois que cela me fera du bien de me déconnecter pendant une journée! »

Allstate du Canada a lancé l’événement 23 fois non à la distraction les 3 et 4 octobre dernier avec la collaboration de 60 élèves de l’école secondaire Rick Hansen, à Mississauga. Ces jeunes ont été les premiers à se passer d’appareils électroniques pendant 23 heures. Ils ont d’ailleurs profité de l’occasion pour en apprendre plus sur l’art oratoire et pour passer du temps ensemble, sans l’intervention de la technologie. Selon ces jeunes (vidéo), c’est une expérience inspirante et instructive qu’ils ont vécue.

En dépit des lois votées pour l’éliminer, la distraction demeure un danger sur nos routes. Selon un sondage effectué en 2013 pour le compte d’Allstate du Canada par Abacus data, 90 % des répondants ont admis se laisser distraire quand ils conduisent. Il s’agit d’une augmentation de 15 % par rapport au sondage réalisé sur le même sujet pour Allstate du Canada en 2010.

« Nous croyons que l’union fait la force et que, tous ensemble, nous sommes capables d’envoyer un message puissant qui réussira à attirer l’attention du public sur la gravité de ce problème, déclare MmeMatheson. Les commentaires laissés sur le site où les personnes prennent l’engagement sont très inspirants. On y constate un réel désir de changer les choses! »

Selon Allstate du Canada, les statistiques sont tout simplement trop alarmantes pour être ignorées. C’est pourquoi l’entreprise s’est donné la mission de sensibiliser la population aux risques et aux conséquences de la distraction au volant.

Par exemple :

  • Les données de Transports Canada de 2010 indiquent que les 15 à 24 ans comptent pour près de 23 % des personnes décédées sur la route (tout en représentant seulement 13  de la population);

  • La distraction au volant est la cause d’environ 4 millions d’accidents de la route chaque année en Amérique du Nord; [i]
  • Les conducteurs qui utilisent leur cellulaire au volant sont 23 fois plus à risque d’avoir un accident que les conducteurs non distraits. [ii]

Pour participer au mouvement et prendre l’engagement 23FND, visitez le site 23foisnondistraction.ca . Vous pouvez par ailleurs télécharger un avatar en vous inscrivant au moyen d’un compte Facebook ou Twitter pour montrer à vos proches que vous vous déconnectez du cyberespace pour la durée de l’activité.

Pour obtenir davantage de renseignements sur les autres activités de sensibilisation d'Allstate du Canada sur la distraction au volant, visitez :

Site Web : attentif-au-volant.ca

Blogue : blogue.attentif-au-volant.ca

Facebook : facebook.com/attentifauvolant

Twitter : twitter.com/attentifvolant  

À propos d’Allstate du Canada, compagnie d’assurance

Allstate du Canada, compagnie d’assurance est un chef de file parmi les producteurs et les distributeurs de produits d’assurance auto et habitation. La société a été inscrite récemment au palmarès des Employeurs de choix au Canada d’Aon Hewitt. Le réseau en bonnes mainsMDpermet aux consommateurs de joindre Allstate par l’intermédiaire d’une de ses 82 agences présentes dans les communautés, de son site Internet à l’adresse www.allstate.ca ou de son Centre du service à la clientèle au 1-800-allstate. Allstate du Canada est une entreprise socialement responsable qui soutient de nombreux organismes sans but lucratif, notamment MADD Canada (Les mères contre l’alcool au volant), Échec au crime, Centraide et Jeunes entreprises. Allstate du Canada travaille également en collaboration avec les organismes Accident Awareness et Teens Learn to Drive pour parler des dangers liés à la distraction au volant. Pour en savoir plus sur Allstate du Canada, visitez www.allstate.ca .

-30-

Les représentants des médias du pays qui désirent effectuer une entrevue avec un porte-parole d’Allstate du Canada sont invités à communiquer avec :

Katie Charbonneau

Thornley Fallis Communications
Tél. : 416-515-7517 poste 328
charbonneau@thornleyfallis.ca


[i] http://distracteddriving.caa.ca/education/index.php

[ii] http://www.post-gazette.com/stories/business/legal/texting-while-driving-ban-will-be-hard-to-enforce-323837/

Tags:

Subscribe