Découvrez les meilleurs jeunes pirates informatiques européens

Depuis des mois, les meilleurs jeunes cyber-talents d’Autriche, d’Allemagne, de Roumanie, d’Espagne, de Suisse et du Royaume-Uni se préparent pour une journée un peu particulière. Chaque pays a organisé une compétition au niveau national afin de constituer une équipe de 10 jeunes talents qui participera à la finale du premier concours européen de cyber-sécurité, le European Cyber Security Challenge , une initiative soutenue par l'ENISA, l'Agence Européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information. Cette année, les équipes se rendent à Lucerne, en Suisse, pour s'affronter dans différentes disciplines liées à la sécurité informatique.

Lucerne, le 21 octobre 2015 – Le 21 octobre, les meilleurs jeunes pirates informatiques européens se retrouvent en Suisse afin d'infiltrer et de protéger des systèmes informatiques, ainsi que dévoiler les actes malveillants de cybercriminels. Cela semble tiré d’un scenario de film, mais il s'agit bien de la finale du European Cyber Security Challenge (ECSC). Les jeunes lycéens et étudiants en présence représentent les plus prometteurs des talents pour le secteur de la sécurité informatique.

La route vers la victoire

Les jeunes pirates informatiques doivent découvrir les failles de sécurité dans des applications web, déchiffrer des documents cryptés, ou pénétrer dans un système sécurisé afin d'éviter que des cybercriminels ne soient les premiers à trouver ces documents et les exploitent. Toutefois, le challenge ne repose qu'en partie sur des compétences techniques. En effet, celui-ci requiert également d'autres aptitudes comme celle de savoir travailler en équipe ou des qualités de présentation, qui sont essentielles pour parvenir à la victoire. « Il ne suffit pas de détecter des problèmes de sécurité et de les corriger. » Développer une solution en groupe et être capable de communiquer avec les autres est tout aussi important pour un « bon pirate informatique » », explique Nicholas Hansen de l'association Swiss Cyber Storm.
L'équipe gagnante ne sera donc pas nécessairement celle possédant les génies les plus performants d’un point de vue technique: une bonne organisation, un travail d'équipe et la capacité à élaborer une stratégie sur la façon dont aborder et répartir les différentes tâches sont également très importants.  

Le piratage informatique : un loisir rare mais pour les chapeaux blancs uniquement

« Une des conditions de participation est que les participants n'aient pas encore de diplôme en sécurité informatique (par exemple un Master en sécurité de l'information) ou dans un domaine similaire. Cela signifie que les participants se seront principalement formés sur le tas », explique Steve Purser, Directeur des Opérations à l'ENISA.

Il est important de noter que seuls ceux que l'on appelle des « chapeaux blancs » sont autorisés à participer au European Cyber Security Challenge. À l'inverse des « chapeaux noirs », les chapeaux blancs cassent les systèmes de sécurité à des fins non malveillantes, principalement afin de tester la sécurité de leur propre système, ou dans le cadre d'un travail pour une société de sécurité développant des logiciels de sécurité. Dans le jargon Internet, le terme « chapeau blanc » fait référence à un pirate informatique dont l'action relève de motifs éthiques. Les entreprises et le secteur public bénéficient tout autant de cette tendance : les jeunes cyber-talents acquièrent des compétences supplémentaires tout en découvrant que leur loisir est une activité actuellement très demandée sur le marché du travail.

« Avec l'augmentation de la numérisation, les questions de sécurité informatique deviennent de plus en plus importantes. Les organisations font appel à des spécialistes qui sachent protéger leur infrastructure et reconnaitre de quoi les cybercriminels sont capables et comment ils attaquent nos systèmes. Il s'agit d'une pièce importante du puzzle permettant de sécuriser les systèmes de façon fiable et de repousser les attaques », explique Bernhard Tellenbach, président de Swiss Cyber Storm.

« Le European Cyber Security Challenge est l'opportunité pour tous les participants, qui ne sont pas des informaticiens professionnels, de tester et de mettre en pratique leurs compétences numériques. Ce concours représente également un forum d'échange de bonnes pratiques pour les participants, et permet de motiver des jeunes à développer et approfondir davantage leurs compétences afin de lutter contre les menaces virtuelles. Comme la pratique l'a déjà montré, la coopération est la clé pour établir une véritable cyber-résilience. L'ENISA soutient l'initiative et souhaite étendre l'activité au sein de la communauté chargée de la sécurité des réseaux et de l'information » déclare Steve Purser.

Si vous souhaitez faire partie des équipes en compétition, des pays et des organisateurs, veuillez prendre contact avec l' ENISA qui organise le European Cyber Security Challenge de l'année prochaine.  Approfondissez vos compétences et œuvrez à  la sécurité en ligne ! Qui sait, cela peut vous mener à une carrière dans la cyber-sécurité !

Notes aux rédacteurs :

À propos de l'ENISA L'Agence européenne pour la sécurité des réseaux et de l'information (ENISA) est un centre d'expertise de la cyber-sécurité en Europe. L'ENISA soutient l'UE et les États membres afin de renforcer et consolider leurs compétences et leur préparation dans les domaines de la prévention, la détection et la capacité à répondre aux problèmes et menaces de sécurité des réseaux et de l'information. L'ENISA soutient également l'élaboration des politiques et des législations de l'Union européenne (UE) liées à la sécurité des réseaux et de l'information (SRI), contribuant ainsi à la croissance économique sur le marché commun européen.

Suisse : http://challenge.swisscyberstorm.com/

Allemagne : http://www.cscg.de/

Autriche : http://www.verbotengut.at/

Royaume-Uni : http://cybersecuritychallenge.org.uk/

Espagne : https://cybercamp.es/

Roumanie : http://www.cybersecuritychallenge.ro/

 

Pour toute interview et contact presse :

Veuillez-vous adresser à : press@enisa.europa.eu , tél. +30 2814 409576

Tags:

Subscribe

Documents & Links