Protection des Infrastructures de Communications Electroniques Souterraines

L’agence ENISA publie aujourd’hui un nouveau rapport sur la Protection des infrastructures de communications électroniques souterraines. Ce rapport – à destination des Etats membres, des institutions publiques, des  propriétaires de systèmes de communications souterrains, ainsi que des propriétaires d’excavatrices et des ouvriers du génie civil – est le premier à enquêter sur l’usage des systèmes d’informations pour la prévention des dommages dus à la construction civile, et à fournir des recommandations pour améliorer la résistance des infrastructures de communication.

Le rapport analyse les initiatives existantes déployées dans certains Etats membres de l’Union européenne – La Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, et la Suède – qui ont mis en œuvre des outils spécifiques afin de prévenir la perturbation des infrastructures de communications électroniques souterraines.

Les systèmes d’information automatisés sont les outils les plus avancés contre les dommages aux infrastructures souterraines, utilisés par des institutions gouvernementales, municipalités, propriétaires d’excavatrices et d’infrastructures souterraines. Ces derniers jouent le rôle de point de contact unique afin de prévenir les pannes. Au sujet des travaux de creusement, le rapport fournit :

  • Une liste des propriétaires d’infrastructures souterraines à destination des entreprises du génie civil propriétaires d’excavatrices,
  • Et des notifications des plans de travaux de génie civil à destination des propriétaires d’infrastructures souterraines.

Dans le but de l’étude, un sondage a été mené afin de comprendre le développement d’outils existants en lien avec l’utilisation technique et opérationnelle, les schémas de financement, et les mesures de sécurité adoptées afin de garantir la confidentialité des données échangées.

De plus, le rapport présente les avantages des outils d’échanges d’information automatisés pour la protection des infrastructures souterraines. Les résultats principaux y sont résumés, fournissant des pistes d’amélioration possibles et un aperçu des développements futurs dans le domaine.

Udo Helmbrecht, le Directeur Exécutif de l’ENISA, a commenté : « Le rapport souligne à quel point les systèmes d’information automatisés peuvent activement participer à la protection des infrastructures de communications électroniques souterraines. Nous avons besoin d’une forte collaboration entre les acteurs concernés pour la protection des infrastructures souterraines, alors que de futures améliorations devraient faciliter l’adoption de ces outils ».

L’étude fait suite au derniers Rapports annuels d’incidents de l’ENISA qui révèlent que les coupures de câbles restent une des causes majeures des pannes de connectivité. Les coupures de câbles sont principalement liées aux travaux de creusement pratiqués dans la construction civile qui ont un impact sur les communications électroniques. Le rapport souligne les bénéfices de l’utilisation de ces outils afin de limiter les pannes dans l’accès à internet.

Pour le rapport entier : Protection des Infrastructures de Communications Electroniques Souterraines

Pour toute demande d’interviews : Dr. Cédric Lévy-Bencheton, Expert en sécurité des réseaux et de l’information, ENISA, Email: cedric.levy-bencheton@enisa.europa.euTel: (+30) 2814 409 630

Tags:

Subscribe

Documents & Links