Une décennie de sécurisation du futur cybernétique de l’Europe.

L’Agence européenne de cybersécurité ENISA fête ses dix ans et regarde en avant vers de nouveaux défis. Dans son « éternel marathon » contre les cybercriminels, on a un besoin « constant, voire grandissant des services de l’ENISA ».

Le 14 mars 2004, la première directive de l’ENISA a été adoptée par l’UE (par le Conseil et le Parlement européen). Dix ans plus tard, la cybersécurité demeure cruciale pour l’économie. De ce fait, elle reste un élément capital de l’agenda politique et sociétal actuel. Ce passage à dix ans sera célébré tout au long de l’année au travers d’événements internationaux et locaux, en tirant un bilan des années passées et des évolutions que l’on a connues en matière de cybersécurité au fil des ans, et abordera notamment les nouveaux défis qui nous attendent.

Le professeur Udo Helmbrecht, directeur exécutif de l’ENISA a commenté : « Je suis fier des accomplissements réalisés par l’ENISA jusqu’à présent quant au soutien qu’elle a su apporter avec succès pour renforcer les capacités dans le domaine de la cybersécurité en Europe, au travers d’activités de prévention et de préparation. Certains exemples incluent notamment :

  • Des flash infos pour dispenser des informations concernant les cyberattaques sérieuses (etc.), au moment-même où elles surviennent.
  • L’organisation d’exercices de cybersécurité tels que Cyber Europe 2010, Cyber Atlantic 2011 et Cyber Europe 2012.
  • L’entraînement, le soutien et la formation continue pour les « pompiers numériques » ou la communauté CERT, tout comme le développement des CERT gouvernementales, passées de 8 en 2005, à 25 en 2014.
  • Le soutien aux Etats membres : les demandes de conseil de leur part sont passées de 2 en 2012 à 14 pour le début de l’année 2014.
  • La publication de rapports annuels des menaces cybernétiques.
  • La publication du rapport annuel des incidents majeurs (Article 13a).
  • Le soutien à l’organisation du Mois européen de la cybersécurité.
  • La production de rapports, de guides et de bonnes pratiques quant à des thèmes centraux en matière de cybersécurité, telle que la sécurité de l’environnement virtuel (Cloud Security), les systèmes SCADA, les cartes d’identité électroniques,  les smartphones, les réseaux sociaux, la protection des données, la cryptographie et bien d’autres thèmes.

Tout au long de cette période, nous avons formé un pont entre le secteur public et le secteur privé, en fournissant des conseils uniques et indépendants en matière de cybersécurité et en développant notamment son angle européen.

Bien que nous soyons fiers des progrès accomplis durant cette dernière décennie, nous ne sommes toutefois pas encore pleinement satisfaits. Le combat contre les cybercriminels n’est pas terminé, c’est un éternel marathon’. Par ailleurs, les demandes politiques et sociétales en en ce qui concerne la cybersécurité sont en augmentation constante. Cette tendance ne va aller qu’en se renforçant dans le futur. Nous devrons faire face à des besoins croissants en matière de cybersécurité exigeant le développement, le renforcement et l’optimisation de l’ENISA dans une société toujours plus numérique. Cela est nécessaire si l’on veut profiter des avantages offerts par les nouvelles technologies et les nouveaux modèles économiques, tout en étant capable de maintenir les risques qu’ils comportent à un niveau raisonnable.

Nous remercions nos membres pour le soutien qu’ils nous ont apporté durant les dix premières années d’existence de l’Agence, qui lui ont permis de passer de l’état de start-up à une organisation mature. Nous sommes impatients de poursuivre cette coopération », conclut le directeur exécutif Helmbrecht.

Déclaration de la Vice-présidente et commissaire européenne Neelie Kroes : «  Les citoyens et les entreprises en Europe sont de plus en plus connectés, ce qui représente un avantage certain pour notre économie et notre société. Mais ils ont un droit à pouvoir le faire de façon sécurisée. Or, ils ne peuvent pas utiliser ce en quoi ils n’ont pas confiance. En parallèle avec des lois européennes solides en matière de sécurité des réseaux et de l’information, le travail de l’ENISA nous permet de construire cette confiance et cette sécurité afin de positionner l’Europe en tant qu’espace numérique le plus sécurisé au monde. Je félicite l’ENISA pour son travail depuis plus de 10 ans, et je leur souhaite également la meilleure réussite possible pour les 10 prochaines années.  »  

Contexte : La Stratégie de l’UE en matière de cybersécurité

Veuillez noter: traduction. La version anglaise est la seule version officielle

www.enisa.europa.eu/media/enisa-en-francais/  

www.enisa.europa.eu  

For all media enquiries, please contact press@enisa.europa.eu 

Pour toute demande d’interview, veuillez consulter  Ulf Bergström, Responsable de la communication interne et porte-parole,  ulf.bergstrom@enisa.europa.eu , téléphone portable : + 30 6948 460 143, ou Dr. Steve Purser, Chef des opérations (Secrétariat :  irma.wunderlin@enisa.europa.eu )

Tags:

Subscribe

Documents & Links