Un nouveau traitement prometteur pour le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) engageant le pronostic vital

Turku – Finlande, le 2 janvier 2014 Conjointement avec son réseau de scientifiques et cliniciens, Faron Pharmaceuticals Ltd. a développé un nouveau traitement prometteur pour le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) engageant le pronostic vital. L’étude FPCLI001, qui réduisait de plus de 80 pour cent le risque de mortalité toutes causes parmi les patients atteints du SDRA, a été publiée en ligne dans la renommée revue médicale The Lancet Respiratory Medicine.

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est une cause majeure de décès dans les unités de soins intensifs. On estime qu’environ 300 à 400 mille personnes sont atteintes du SDRA chaque année dans les pays occidentaux et le taux de mortalité reste élevé, à environ 35–45 %, malgré les soins modernes. À présent, il n’existe aucune pharmacothérapie efficace pour le syndrome et, de ce fait, le traitement comporte une ventilation mécanique et l’optimisation et le soutien des fonctions vitales.

« Nous sommes très heureux de voir les résultats de l’essai FPCLI001 ainsi que d’autres informations s’y rapportant publiés dans cette revue prestigieuse », note le directeur général de Faron Markku Jalkanen . « Nous espérons que cette publication soutiendra nos efforts visant à inciter les établissements de soins intensifs et cliniciens actifs à se joindre à nous à l’étape suivante, à l’étude pivot de phase III pan-européen avec le FP-1201-lyo, qui commencera en 2014 », ajoute Jalkanen.

Une réduction significative de la mortalité toutes causes suite au traitement au FP-1201

L’article publié intègre les études moléculaires du Professeur Sirpa Jalkanen (Université de Turku, Finlande) et une étude clinique sponsorisée par Faron Pharmaceuticals. Dirigée par Geoff Bellingan , docteur en médecine à l’University College London Hospitals, l’étude clinique (phase I/II) a été menée dans 8 unités de soins intensifs de par la Grande-Bretagne. L’étude clinique a démontré une réduction significative de la mortalité chez les patients atteints du SDRA. Le traitement a aussi nettement amélioré tous les autres paramètres mesurés, par ex. la durée de la ventilation mécanique nécessaire, la durée du séjour en soins intensifs et le soutien des fonctions vitales.

« Dans le SDRA, la fuite vasculaire pulmonaire survient à un stade précoce et la mortalité reste élevée. Une pharmacothérapie efficace est une nécessité urgente. Il a été démontré que la substance active du FP-1201, l’interféron bêta, réduit la fuite capillaire, et nous étions très heureux de voir que cela a bénéficié aux patients atteints du SDRA comme nous l’avions prévu.  Nous sommes tout particulièrement satisfaits de constater une réduction significative de la mortalité suite au traitement au FP-1201 », dit le Dr. Bellingan avant de conclure : « Nous nous réjouissons à la perspective d’investigations cliniques ultérieures avec ce médicament candidat intéressant. »

Faron s’est vu attribuer le statut de médicament orphelin pour le traitement du SDRA/ALI à l’interféron bêta par la Commission européenne et l’Agence européenne du médicament (EMA) et attend les instructions de celle-ci pour lancer les études de phase III.

Le SDRA est une charge financière considérable pour les hôpitaux et la société

En plus de son taux de mortalité élevé, le SDRA représente aussi une charge financière considérable pour les hôpitaux et les budgets de la santé. On estime que, du fait d’un séjour prolongé en soins intensifs et à l’hôpital, le coût de chaque vie sauvée du SDRA s’élève à environ 70 000 dollars américains. Selon toute probabilité, une nouvelle pharmacothérapie efficace réduira ces coûts de manière non négligeable. Des capacités supplémentaires pourront être libérées de l’unité des soins intensifs, nécessaires tout particulièrement en cas de grande catastrophe et de pandémie.

Les causes majeures du SDRA sont l’atteinte pulmonaire directe, telle l’infection pulmonaire (pneumonie), la pneumonie de déglutition ou les atteintes indirectes, tel le sepsis sévère, les lésions multiples majeures ou la pancréatite. La prévalence du SDRA a augmenté considérablement pendant les pandémies de grippe récentes.

Publication de référence

Bellingan G, Maksimow M, Howell D, Stotz M, Beale R, Beatty M, Walsh T, Binning A, Davidson A, Kuper M, Shah S, Cooper J, Waris M, Yegutkin G, Jalkanen J, Salmi M, Piippo I, Jalkanen M, Montgomery H, Jalkanen S (2014) The effect of intravenous interferon-beta-1a (FP-1201) on lung CD73 expression and on acute respiratory distress syndrome mortality: an open-label study. The Lancet Respiratory Medicine on-line #S2213-2600(13)70259-5.

Pour des informations supplémentaires, veuillez visiter les sites Internet indiqués ou contacter directement la personne suivante :

Faron Pharmaceuticals :

www.faronpharmaceuticals.com

ou directement :

Markku Jalkanen, directeur général

Téléphone : +358-40-520-6124

Courriel : markku.jalkanen@faronpharmaceuticals.com

Subscribe