La Fondation Movember finance une percée en recherche sur le cancer de la prostate

Déclaration du bailleur de fonds principal, la Fondation Movember, en réponse à l’article de recherche intitulé Tumour genomic and microenvironmental heterogeneity for integrated prediction of 5-year biochemical recurrence of prostate cancer: a retrospective cohort study, publié dans Lancet Oncology le 13 octobre 2014

Auteur de la déclaration : Paul Villanti, directeur administratif des Programmes à la Fondation Movember 

La mise au point d’une nouvelle « signature » génétique pour reconnaître les patients atteints de cancer de la prostate qui courent un risque élevé de récidive du cancer après la chirurgie ou la radiothérapie est un progrès important qui aura des répercussions importantes sur le traitement de nombreux hommes dans le monde.  

En tant que bailleurs de fonds stratégiques des programmes de santé masculine, nous nous sommes donnés comme but, en ce qui concerne le cancer de la prostate, que les hommes qui vivent avec cette maladie bénéficient des traitements et des soins dont ils ont besoin pour être bien, tant physiquement que mentalement. Ces recherches constituent une étape importante qui aidera à atteindre nos buts dans ce domaine.  

Les méthodes utilisées actuellement pour reconnaître le risque de récidive du cancer de la prostate à l’aide de biopsies effectuées avant le traitement, sont insuffisantes. Il faut de toute urgence des tests nouveaux et améliorés afin de mieux prédire les patients qui risquent une récidive après leur thérapie primaire. On pourra alors offrir à ces hommes un plan de traitement mieux adapté et intensifié, ce qui leur assurera une meilleure chance de survie. Grâce à la possibilité d’établir des plans de soins plus personnalisés au moyen de la propre génétique de chaque homme, on s’assurera également que moins de personnes subissent des traitements inutiles qui peuvent avoir de graves effets secondaires.  

La Fondation Movember croit que la constitution d’équipes puissantes, axées sur la collaboration et composées de chercheurs de partout dans le monde, représente l’un des moyens les plus probants de réduire le nombre de décès et d’améliorer la qualité de vie des hommes qui vivent avec le cancer de la prostate et qui y survivent. Ce projet de recherche est un excellent exemple de la collaboration internationale de chercheurs et d’établissements pas seulement du Canada, mais aussi d’ailleurs dans le monde.  

Les chercheurs canadiens travailleront avec ceux d’autres pays à la validation du test au cours des deux à trois prochaines années dans des groupes plus considérables et plus diversifiés de patients pour s’assurer qu’il donnera les résultats attendus dans les hôpitaux partout dans le monde. S’il est validé, le monde médical disposera d’un nouveau test pour le cancer de la prostate qui informera rapidement les médecins des patients qui sont susceptibles de n’avoir besoin que d’un traitement local (p. ex., une chirurgie ou de la radiothérapie) par opposition aux patients qui auront besoin de traitements systémiques additionnels tels que l’hormonothérapie, la chimiothérapie ou les nouvelles thérapies moléculaires.

La recherche prouve l’influence considérable des fonds de Movember, car ces résultats sont utiles à des centaines de milliers d’hommes et de familles dans le monde. La Fondation Movember souhaite profiter de l’occasion pour remercier tous ceux et celles qui ont appuyé la cause jusqu’à maintenant et leur demander de continuer de l’appuyer et de faire un don pour que la Fondation puisse continuer à financer des travaux importants comme ces recherches qui auront le pouvoir de transformer la santé masculine et d’exercer sur elle une influence durable.

Pour faire un don, visitez Movember.com .

Pour obtenir de plus amples renseignements

BRIGITTE FILIATRAULT

Spécialiste en relations publiques

Brigitte Filiatrault Relations Publiques (BFRP)

514-521-8216

brigitte@bfrp.ca

Subscribe