Neste a pour ambition d’utiliser les déchets plastiques comme matière première pour les carburants et les plastiques neufs

Communiqué de presse de Neste Corporation le 18 juillet 2018 à 9.50h (HNEE)

Neste, le premier producteur mondial de diesel renouvelable, étude actuellement de nouvelles façons d’utiliser les déchets plastiques liquéfiés comme matière première pour sa raffinerie de combustible fossile. L’objectif du projet de développement est de passer à l’échelle industrielle en 2019. L’entreprise s’est fixé comme objectif de transformer plus d’un million de tonnes de déchets plastiques par an d’ici 2030.

« Neste est la deuxième entreprise la plus durable au monde et nous sommes déjà le premier producteur mondial de diesel renouvelable à partir de déchets et de résidus. Nous avons également pour ambition de devenir un leader du raffinage bas carbone et de soutenir l’économie circulaire en mettant au point des solutions innovantes à partir des déchets plastiques », déclare Matti Lehmus, directeur général adjoint de la division Produits pétroliers de Neste.

« Forts de notre longue expérience dans la recherche sur les matières premières et le prétraitement, nous sommes idéalement placés pour utiliser les déchets plastiques comme nouvelle matière première dans notre raffinerie d’énergie fossile. Nous sommes également capables de fournir des solutions qui permettent de réduire la quantité de déchets plastiques produite dans le monde », poursuit Lehmus.

L’utilisation de déchets de plastique comme matière première permet d’optimiser l’utilisation des matériaux, de réduire la dépendance vis-à-vis du pétrole et le bilan carbone des produits fabriqués à partir de cette matière première.

 Le recyclage chimique devrait augmenter le taux de recyclage

 En Europe, près de 27 millions de tonnes de déchets plastiques post-consommation sont produites chaque année. Seulement un tiers est actuellement récupéré en vue d’être recyclé.

En janvier 2018, l’Union européenne a dévoilé sa Stratégie sur les matières plastiques dans une économie circulaire. Un de ses objectifs est d’augmenter le recyclage du plastique et la réutilisation des emballages en plastique d’ici 2030. Dans le paquet Déchets de l’UE, l’objectif de recyclage pour les emballages en plastique a été porté à 50 % en 2025 et à 55 % en 2030.

« Pour atteindre les objectifs ambitieux de l’UE en matière de recyclage du plastique, le recyclage tant chimique que mécanique doit être pris en compte dans la réglementation européenne », déclare Matti Lehmus.

Le recyclage chimique consiste à utiliser les déchets plastiques comme matière première pour les industries du raffinage et pétrochimique afin de les transformer en produits finis tels que des carburants, des produits chimiques et des plastiques neufs. Le recyclage chimique peut offrir de nouveaux débouchés pour les déchets plastiques, en permettant d’obtenir des produits d’une qualité exceptionnelle, complétant ainsi le recyclage mécanique traditionnel.  

 Neste noue des alliances à travers l’ensemble de la chaîne de valeur

 La fabrication à grande échelle des produit à partir de déchets plastiques passe impérativement par la mise en place de chaînes de valeur et la mise au point de nouvelles technologies. Pour accélérer le développement, Neste cherche à nouer des partenariats à travers la chaîne de valeur, notamment avec des entreprises spécialisées dans le traitement et la valorisation des déchets.

« L’économie circulaire repose sur la collaboration », déclare Matti Lehmus. « Nous entendons nous associer avec des entreprises de premier plan à travers l’ensemble de la chaîne de valeur, qui partagent nos valeurs et notre ambition en matière de développement durable et qui sont prêtes à avancer avec nous. »

 Aussi pionnier dans les bioplastiques

Outre la recherche de nouveaux moyens d’utiliser les déchets plastiques comme matière première, Neste aide l’industrie du plastique et différentes entreprises consommatrices de plastique à réduire leur dépendance à l’égard du pétrole brut et les émissions de polluants en fabriquant des plastiques renouvelables durables et recyclables à partir de matières bio, comme les graisses et les huiles usagées. Neste et IKEA lanceront par exemple la production à grande échelle de polypropylène (PP) à partir de matières bio sans combustible fossile à l’automne 2018. C’est une première dans le monde.

Neste Corporation
Kaisa Lipponen
Directrice, Communications d'entreprise

Pour en savoir plus : Matti Lehmus, directeur général adjoint, Produits pétroliers, Neste, tél. +358/ 50/ 458/ 4072

Neste en bref
 

Neste (NESTE, Nasdaq Helsinki) conçoit des solutions durables pour le transport, les entreprises et les particuliers. Notre large gamme de produits renouvelables permet à nos clients de réduire les émissions de polluants. Nous sommes le premier producteur mondial de diesel renouvelable raffiné à partir de déchets et de résidus et nous proposons également des solutions renouvelables pour l’aéronautique et l’industrie du plastique. Nous sommes également un raffineur technologiquement avancé de produits pétroliers de grande qualité. Nous aspirons à devenir un partenaire de confiance avec une expertise largement reconnue, une recherche de pointe et des activités respectueuses de l’environnement. En 2017, notre chiffre d’affaires a atteint 13,2 milliards d’euros. Neste se classe deuxième en 2018 sur la liste des 100 entreprises les plus durables de la planète. En savoir plus : neste.com

Subscribe

Media

Media

Quotes

Forts de notre longue expérience dans la recherche sur les matières premières et le prétraitement, nous sommes idéalement placés pour utiliser les déchets plastiques comme nouvelle matière première dans notre raffinerie d’énergie fossile.
Matti Lehmus, directeur général adjoint, Produits pétroliers, Neste