Conseils d'automne pour un chat en bonne santé et en sécurité

L'été est terminé et fait place à l’automne ; les jours raccourcissent et les températures baissent. Vous n'avez peut-être pas vu beaucoup de votre chat pendant l'été alors qu'il jouait et se reposait dans le jardin, mais maintenant il est de retour ! Voici quelques conseils pour vous aider à passer un bel automne avec votre chat.

L'automne est une belle période de l'année, du début "presque encore l’été" à la fin "pas tout à fait l’hiver". Les feuilles changent de couleur, les premiers brouillards et les premières gelées arrivent doucement. Votre chat aimera probablement jouer avec les feuilles et chasser à la tombée de la nuit mais il faut rester vigilant face aux dangers de l’automne pour les chats.

En automne, les nuits tombent plus vite

Lorsqu'il fait plus sombre, à l'aube et au crépuscule, les chats sont souvent plus actifs à l’extérieur. Avec l’obscurité, les chats sont malheureusement encore plus vulnérables et susceptibles d’être victimes d’un accident de la route. Afin de protéger votre chat, vous pouvez décider de le garder à l’intérieur après la tombée de la nuit et aux heures de pointe ; pensez également à équiper votre chat d’un collier réfléchissant.

L’arthrite

Les chats plus âgés peuvent commencer à ressentir davantage leurs articulations par temps froid. Assurez-vous que votre chat ait des couvertures douces et chaudes pour se reposer et dormir. Si vous percevez des signes de raideur ou de douleur lorsque votre chat se met en mouvement, parlez-en à votre vétérinaire. L’arthrite peut être soulagée pour améliorer le bien-être de votre chat.

Nourriture 

Faire des provisions et prendre un peu de poids à l’automne et en hiver pour se protéger du froid est une habitude dont nous avons hérité. Cependant, avec la vie moderne, il n’est plus nécessaire de stocker en prévision des jours de grand froid… et c’est pareil pour nos chats ! De nombreux chats deviennent effectivement des chats d’intérieur lorsque la température baisse et augmenter les portions de nourriture à mesure que l’activité physique diminue n’est pas une bonne idée pour la santé. Surveillez le poids de votre chat et donnez-lui les quantités suffisantes et habituelles. Par ailleurs, vous pouvez augmenter les temps que vous passez à jouer avec votre chat afin de compenser la baisse des dépenses énergétiques de votre chat si celui-ci sort moins.  

La mue d’automne

Tous les chats, y compris les chats d'intérieur mueront à l'automne, même si le nouveau pelage ne sera pas aussi épais que celui d'un chat qui sort régulièrement. La mue génère des boules de poils que vous pourrez diminuer en brossant régulièrement votre chat. Pour ce faire, il est préférable d’utiliser une brosse spécialement conçue pour les chats, qui permet d’éliminer en douceur les poils morts et les nœuds sans tirer la peau du chat. La plupart des chats apprécient le brossage, il s’agit d’un moment privilégié. Si vous avez déjà l’habitude de brosser votre chat, vous devrez peut-être augmenter la durée ou le nombre de fois par jour où vous le brosser pour faire face à la mue de l’automne. Un brossage régulier est également l’occasion d’inspecter votre chat, à la recherche de puces et autres parasites.

Les puces

Les puces adultes sont de minuscules insectes brun foncé et sans ailes qui peuvent sauter jusqu'à 165 fois leur propre longueur et se propagent facilement par contact d'un animal à un autre. L'une des raisons pour lesquelles les puces se développent en automne est que nous passons plus de temps à l'intérieur, fermons nos évents et nos fenêtres et allumons le chauffage. Ce sont des conditions idéales pour l'éclosion des œufs de puces et le développement de larves de puces qui peuvent s'être cachées tranquillement dans vos tapis et vos meubles.

La meilleure façon de savoir si votre chat a des puces et de l’inspecter régulièrement et minutieusement lors du brossage. N'attendez pas que votre chat se démange pour penser aux traitements contre les puces. Un contrôle efficace et régulier des puces aidera à vous assurer que votre chat et votre maison restent sans puces.

Les tiques

Les tiques sont de petits insectes piqueurs avec des mâchoires puissantes et un gros corps rond par rapport à la taille de leur tête. En général, les tiques attendent sur l'herbe et les plantes prêtes à mordre votre chat au passage. Elles enfouissent leur tête profondément dans la peau et se nourrissent de sang.

Le principal risque de piqûres de tiques pour les humains et les animaux de compagnie est la maladie de Lyme. Il est donc important de retirer une tique dès que vous l'identifiez afin de minimiser le risque de transmission de la maladie. Il est vraiment important que la tique soit supprimée correctement. Un outil spécial appelé crochet à tiques peut aider à éliminer les tiques en toute sécurité. Assurez-vous toujours d'éliminer correctement les tiques et de ne jamais relâcher une tique vivante dans l'environnement.

Les serpents

L'automne est la saison où les serpents se préparent à l'hibernation et sont plus susceptibles de frapper, augmentant ainsi le risque de morsures chez les chats naïfs et curieux. Restez vigilant, et apprenez comment réagir si votre chat se fait mordre par un serpent.

Les rodenticides

Les petits rongeurs qui ne supportent pas la baisse des températures peuvent essayer de trouver un abri chez vous. C’est pourquoi beaucoup de personnes posent des pièges et du poison. Quel que soit le débat sur l’utilisation des rodenticides, surveillez votre chat avec qu’il n’ingère pas quelque chose de nocif.

L’antigel

Malheureusement, un empoisonnement à l'antigel ou à l'éthylène glycol est couramment observé chez les chats. L'éthylène glycol est le composé de la plupart des types d'antigel et est également présent dans d'autres produits. Il sent et a un goût sucré apprécié des chats qui le boiront dans les flaques d'eau ou en cas de déversements sur le sol. Les chats peuvent également être empoisonnés en se léchant les pattes après avoir marché dans l’antigel. La dose toxique est très faible et même quelques gouttes d'éthylène glycol dans une flaque d'eau suffisent à causer de graves lésions rénales et peuvent être mortelles. Les signes seront visibles dans les premières heures suivant l'ingestion, mais sont légers et peuvent passer inaperçus.

Parmi les symptômes d’empoisonnement à l’antigel comprennent des vomissements, une hypersalivation, un manque de coordination que l’on pourrait apparenter à l'ivresse. Après les 24 à 48 premières heures, les signes d'empoisonnement sont liés à une insuffisance rénale et comprennent une perte d'appétit, des vomissements, une miction excessive ou aucune miction du tout.

Consultez un vétérinaire d'urgence si vous pensez que votre chat a ingéré de l’antigel. Plus le délai entre l'ingestion de l'antigel et le début du traitement est long, moins le pronostic est favorable.

laetitia.vayr@agria.fr

Agria est spécialiste de l’assurance pour animaux. Pionnier dans le domaine, Agria Assurance pour Animaux a assuré son premier animal domestique en 1890, son premier chien en 1924 et son premier chat en 1974. Venue de Suède, Agria est leader en Scandinavie et assure plus d'un million d'animaux en Europe. Nous sommes présents en Suède, au Danemark, en Norvège, en Finlande, au Royaume-Uni et en France depuis avril 2018. Agria Assurance pour Animaux collabore étroitement avec les éleveurs, les vétérinaires et les propriétaires d’animaux et contribue à la recherche scientifique sur la santé animale depuis plus de 80 ans. Agria Assurance pour Animaux est fière de ses partenariats d'exception avec la Société Centrale Canine (SCC) et le Livre Officiel des Origines Félines (LOOF).

À propos de nous

Venue de Suède et n°1 en Scandinavie, Agria assure plus d’un million d’animaux à travers l’Europe, sans limite d’âge, avec les mêmes garanties tout au long de leur vie. Nous mettons nos 130 ans d'expérience au service de la santé animale. En France, nous proposons des assurances pour chiens et des assurances pour chats totalement modulables en fonction de la race, des besoins de l'animal et du budget des propriétaires.

S’abonner

Multimédia

Multimédia