Dépistages canins : nos chiens ont du flair !

« Octobre Rose » : alors que le mois d’octobre est depuis quelques années placé sous le signe de la sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein, la recherche tend à démontrer que certains chiens, grâce à leur flair, peuvent jouer un rôle dans les dépistages précoces de certains cancers et d’autres maladies. Agria Assurance pour Animaux revient sur le sens de l’odorat exceptionnel de nos compagnons à quatre pattes. Nos chiens sont décidemment des super héros !

En ce qui concerne l'odorat, les chiens ont définitivement une longueur d'avance sur nous, les humains. Il n'est donc pas surprenant que nos amis à quatre pattes soient souvent appelés à utiliser leur nez pour accomplir des tâches importantes et même sauver des vies – qu’il s’agisse par exemple de chiens militaires capables de détecter la présence de bombes ou d'armes ou de chiens d'assistance, qui peuvent alerter leur propriétaire épileptique d'une crise imminente ou d'un diabétique lorsque leur glycémie est trop basse.

L’odorat du chien, un super pouvoir

Qu’est-ce qui différencie l’odorat du chien de celui d’un humain ? Selon la race ou le type, l'odorat d'un chien est d'environ 10 000 à 100 000 fois meilleur que le nôtre, ce qui fait du nez du chien la partie la plus sensible et la plus vulnérable de son corps. Les chiens possèdent jusqu'à 300 millions de récepteurs olfactifs dans leur nez contre environ six millions dans le nôtre et la partie de leur cerveau qui analyse et traite les odeurs est proportionnellement 40 fois plus grande que la nôtre.

La race de votre chien peut déterminer la puissance de son nez

Bien que tous les chiens aient des millions de récepteurs d'odeurs enfouis au plus profond de leur nez, tous les chiens ne sont pas égaux en ce qui concerne leur odorat - et cela n’est pas toujours une question de taille. Par exemple, les teckels ont environ 125 millions de récepteurs olfactifs, mais les limiers en ont plus du double avec environ 300 millions de récepteurs olfactifs, raison pour laquelle ils sont souvent appelés à des fins de suivi, utilisés notamment comme chien de travail pour retrouver la trace de personnes disparues ou détecter des stupéfiants par exemple. Les races telles que les bergers allemands (qui sont un choix populaire pour les animaux d'assistance) se situent quelque part au milieu avec environ 225 millions de récepteurs olfactifs.

La narine du chien, une machine complexe

Les chiens ont un odorat plus développé que celui des humains parce que leur nez est structuré différemment. La cavité nasale des chiens est dotée d’un organe supplémentaire appelé organe de Jacobson. La fonction de cet organe pourrait être décrite comme la capacité à combiner le goût et l'odeur ; les chiens peuvent donc littéralement « goûter l'air ».

Par ailleurs, les chiens ont des méthodes de respiration différentes des nôtres ; par exemple, chacune des narines d'un chien contient des ouvertures séparées pour l'inspiration et l'expiration, et elles fonctionnent également de manière indépendante, ce qui signifie qu'elles peuvent capter un éventail d'odeurs provenant de directions différentes.

En plus de pouvoir distinguer les différentes odeurs, un chien a une mémoire olfactive phénoménale. Un chien peut se souvenir des odeurs longtemps après avoir été exposé à l'odeur d'origine.

Sentir les émotions humaines

Nous savons tous que les chiens peuvent sentir la nourriture à ce qui peut paraître des kilomètres à la ronde, mais les recherches suggèrent que l’odorat d’un chien peut capter beaucoup plus que cela. Le nez d'un chien peut par exemple détecter la peur ou la tristesse, car il peut capter l'odeur de l'adrénaline. Lorsqu'il s'agit de « sentir votre peur », une augmentation de la fréquence cardiaque et du flux sanguin envoie des produits chimiques corporels distinctifs à la surface de notre peau, ce qu'un chien peut ressentir presque immédiatement.

C'est pourquoi le meilleur ami de l'homme est souvent considéré comme un animal de service ou de soutien émotionnel, car il peut être entraîné à « sentir » les crises d'angoisse ou d'autres émotions indésirables chez l’être humain.

Détecter précocement certaines maladies

Pour les mêmes raisons, les chiens sont également connus pour « sentir » les maladies. Des études ont par exemple récemment été menées pour la détection précoce de la Covid-19 montrent des résultats encourageants dans la détection du cancer du sein à son stade le plus précoce grâce au flair des chiens. En effet, dans le cadre d’un dépistage, les chiens, sans contact avec la personne, repèrent la présence d’une tumeur en reniflant les sécrétions corporelles recueillie sur une lingette.

laetitia.vayr@agria.fr

Agria est spécialiste de l’assurance pour animaux. Pionnier dans le domaine, Agria Assurance pour Animaux a assuré son premier animal domestique en 1890, son premier chien en 1924 et son premier chat en 1974. Venue de Suède, Agria est leader en Scandinavie et assure plus d'un million d'animaux en Europe. Nous sommes présents en Suède, au Danemark, en Norvège, en Finlande, au Royaume-Uni et en France depuis avril 2018. Agria Assurance pour Animaux collabore étroitement avec les éleveurs, les vétérinaires et les propriétaires d’animaux et contribue à la recherche scientifique sur la santé animale depuis plus de 80 ans. Agria Assurance pour Animaux est fière de ses partenariats d'exception avec la Société Centrale Canine (SCC) et le Livre Officiel des Origines Félines (LOOF).

À propos de nous

Venue de Suède et n°1 en Scandinavie, Agria assure plus d’un million d’animaux à travers l’Europe, sans limite d’âge, avec les mêmes garanties tout au long de leur vie. Nous mettons nos 130 ans d'expérience au service de la santé animale. En France, nous proposons des assurances pour chiens et des assurances pour chats totalement modulables en fonction de la race, des besoins de l'animal et du budget des propriétaires.

S’abonner

Multimédia

Multimédia