Près de 30 % de tous les couples se sont rencontrés sur le net en 2011

Les célibataires suisses dépensent chaque année 33 millions de CHF pour la recherche d'un partenaire sur Internet


Dietfurt - D'après l'analyse annuelle de l'observateur du secteur, Guide-Sites-Rencontres.ch, les Suisses ont encore crevé un plafond sur le marché des rencontres en ligne. En 2011, ils ont investi 9 % de plus que l'année précédente dans la recherche de partenaire sur le Web. Le secteur marche bien dans toute l'Europe : désormais, près d'un tiers de toutes les relations amoureuses se nouent en ligne.

Grâce aux campagnes publicitaires agressives des principaux sites de rencontres en ligne eDarling, ElitePartner et Parship, le chiffre d'affaires du secteur pour 2011 a connu une évolution positive pour la dixième année consécutive en atteignant 33,2 millions de CHF. Outre la recherche de l'âme-sœur, le segment des rencontres libertines (érotiques) a connu une nette progression : 58 Suisses sur 1 000 sont inscrits sur de tels portails. Le record d'Europe !

Avec un chiffre d'affaires de 4,30 CHF (3,60 EUR) par tête, les célibataires suisses sont également numéro 1 des dépenses, devançant même les fous des rencontres en ligne que sont les Britanniques (3,50 EUR). En Suisse, les portails de rencontres en ligne de qualité ont le vent en poupe : les quatre grands (eDarling, ElitePartner, Friendscout24 et Parship) empochent à eux tous 60 % de toutes les recettes.

En 2011, presque 30 % des relations nouées en Europe l'ont été en ligne. La Suisse se situe dans la moyenne en la matière. Chaque mois, quelque 585 000 Suisses se connectent à ces « bourses aux célibataires » et 450 000 recherchent des rencontres libertines (relations extraconjugales, échangisme, sado-maso, fétichisme). Il faut y ajouter 40 000 utilisateurs des services de rencontres gay.

Ce sont surtout les célibataires de 18 à 30 ans qui se sont approprié les rencontres mobiles en 2011. « Les grands fournisseurs enregistrent 5 à 15 % des accès depuis des smartphones et des tablettes », explique Daniel Baltzer, responsable des études de Guide-Sites-Rencontres.ch. Certains portails de flirt de la nébuleuse Facebook proposent des applis avec des fonctionnalités ludiques telles que la recherche géolocalisée en temps réel, qui rencontrent de plus en plus de succès auprès des jeunes Suisses.



Télécharger l’étude en format PDF
http://guide-sites-rencontres.ch/presse/marche-rencontre-en-ligne-2011-2012-chfr.pdf



Voilà le graphique d’information en format JPG:

http://guide-sites-rencontres.ch/presse/infographic-rencontre-en-ligne-2012-chfr.jpg


À propos du „www.guide-sites-rencontres.ch“:

Le Grand Guide des Sites de Rencontres se veut un observateur indépendant du marché suisse des rencontres en ligne. Les personnes à la recherche d'un partenaire y trouvent les résultats des tests des plus grands portails de rencontres et des conseils pour apprendre à flirter sur Internet. Guide-Sites-Rencontres.ch appartient au réseau allemand Metaflake Network, qui opère dans 12 pays depuis Cologne, en Allemagne.

Contacts:

Daniel Baltzer
Online-Dating insiders, follow me on
metaflake AG
Büelen 862
CH-9615 Dietfurt

Téléphone:            079 551 00 52
E-Mail:                   presse@singleboersen-vergleich.ch

Tags: