228 dauphins de plus sont abattus dans les îles Féroé, alors que Sea Shepherd se confronte à la Commission européenne

PUBLICATION IMMEDIATE 

2 octobre 2017 

Le 25 septembre dernier, les représentants légaux de Sea Shepherd ont adressé une réponse officielle à la Commission européenne, condamnant leur réponse bâclée et tout à fait insuffisante face à nos arguments juridiques détaillés et soigneusement étudiés qui visaient une ouverture de procédures d’infraction contre le Danemark. Des éléments ont été compilés pendant deux ans et présentés à la Commission en mai 2017 ; ils prouvent que le Danemark a rompu les lois européennes en facilitant l’abattage des dauphins dans les îles Féroé et en y participant. La Commission a rejeté l’affaire et la réponse insuffisante que nous avons reçue indique qu’elle n’a pas correctement examiné le dossier et les arguments juridiques qu’il contient. Conformément aux règles administratives et aux principes directeurs adoptés de longue date par l’Union européenne, Sea Shepherd demande à la Commission de fournir des réponses spécifiques - et des justifications juridiques - pour chacun des principaux points abordés dans notre demande de procédures d’infraction. Nous avons demandé à la Commission de nous fournir ses justifications détaillées dans un délai de 15 jours ouvrables. 

Pendant ce temps, le même jour, 219 autres dauphins à flancs blancs ont été tués à Skálabotnur sur l'île féroïenne d'Eysturoy, et neuf autres globicéphales noirs à Hvalba. Cela porte les statistiques de 2017 à 1605 petits cétacés abattus lors de 23 grindadráp pratiqués jusqu’à présent cette année. 

La mission de Sea Shepherd est d’arrêter le massacre des dauphins (y compris les dauphins à flancs blancs, les grands dauphins et les globicéphales noirs) des grindadráp des îles Féroé. Bien qu'elles fassent partie du Royaume du Danemark, les îles Féroé prétendent être indépendantes des règles et réglementations de l'Union européenne qui interdisent la mise à mort des cétacés. Cependant, la marine et la police danoises ont directement entravé la capacité de Sea Shepherd à arrêter le massacre et ainsi participé au grindadráp, en le facilitant. L’opération Bloody Fjords est une campagne visant à responsabiliser le gouvernement danois pour ses actions, qui entraînent directement la mort de centaines de dauphins chaque année. 

« La Commission nous a invités à leur présenter nos observations concernant leur décision et à leur fournir « toute information susceptible de prouver l’existence d’une infraction ». Bien que nous apprécions l'occasion qui nous est donnée de compléter le dossier, nous soulignons respectueusement que la Commission n'a pas pleinement examiné (ou peut-être même pas du tout examiné) les nombreux arguments juridiques et preuves déjà présentés dans le but d’appuyer notre demande de procédure d’infraction contre le Danemark. Il n’est donc pas nécessaire que Sea Shepherd leur soumette de nouvelles "preuves d'une infraction". La Commission dispose déjà de preuves suffisantes. » Lettre de Sea Shepherd à la Commission européenne.

Informations sur l’Operation Bloody Fjords:

https://www.seashepherdglobal.org/our-campaigns/bloody-fjords/ 

Pour en savoir plus et pour toute demande d’interview, merci de contacter :

Heather Stimmler, Sea Shepherd Global Media Director
Tel +339 7719 7742
Email: heather@seashepherdglobal.org

Sea Shepherd Global

Fondée en 1977, Sea Shepherd est une organisation internationale à but non lucratif de protection de la vie marine. Notre mission est de mettre fin à la destruction des habitats naturels et au massacre des espèces marines qui peuplent les océans du monde entier, afin de protéger et préserver les espèces et les écosystèmes.

Sea Shepherd emploie des tactiques d’action directe pour enquêter, documenter et agir, lorsque la situation l’exige, dans le but d’exposer et de s’opposer aux activités illégales observées en haute mer. En sauvegardant la biodiversité et l’équilibre fragile des écosystèmes marins, Sea Shepherd a pour objectif d’en assurer la survie pour les générations futures.

Tags:

S’abonner

Multimédia

Multimédia

Documents et liens