Le GHU Paris psychiatrie & neurosciences choisit la solution de pathologie numérique Sectra afin d’améliorer ses performances diagnostiques

Paris, France – 25 mars 2021 – Le GHU Paris psychiatrie & neurosciences a retenu la solution de pathologie numérique de l’entreprise internationale d’imagerie médicale et de cybersécurité Sectra (STO : SECT B). La technologie numérique optimisera l’efficacité du flux de travail et améliorera la collaboration entre les anatomo-pathologistes et autres établissements, facilitant le travail collaboratif dans le domaine de la neuropathologie (anatomo-pathologie du système nerveux). Il en résultera, à terme, un diagnostic plus précis et plus rapide pour les patients, ce qui est essentiel dans la prise de décision du traitement approprié notamment dans le cadre de la médecine personnalisée.

L’anatomopathologie est une discipline fondamentale en médecine puisqu’elle propose des diagnostics de certitude. A titre d’exemple, le diagnostic de tumeur du cerveau ne peut être posé qu’après l’examen d’un prélèvement (habituellement une biopsie). C’est un exercice difficile qui demande le recours à de nombreuses analyses et parfois le recours à un groupe d’experts. Seul un diagnostic précis peut permettre de proposer un traitement adéquat et efficace comme un radiothérapie ou une chimiothérapie.  

« En tant que centre d’expertise et de recours en neuropathologie, nous traitons un grand nombre de cas provenant d’autres établissements, en particulier pour les tumeurs rares. Avoir accès à la technologie numérique et à des outils d’analyse d’images est donc un énorme avantage pour nous. Avec Sectra, nous disposons désormais de ces outils et, grâce à leur facilité d’utilisation, nos professionnels pourront en profiter dès le premier jour », déclare la Professeure Pascale Varlet anatomopathologiste au GHU Paris psychiatrie & neurosciences.

Les échantillons de tissus cérébraux analysés au GHU Paris sont prélevés sur leur site ou adressés depuis d’autres hôpitaux. Après une préparation technique très spécifique, les coupes histologiques seront scannées, transformant ainsi une information visuelle analogique (lames observées au microscope) en fichiers numériques (lames virtuelles, observées sur un écran). Les pathologistes pourront accéder à l’ensemble du dossier numérique du patient, permettant ainsi de comparer les images, de les quantifier ou de les partager de n’importe où et à tout moment. En outre, la solution Sectra fournit aux pathologistes une assistance aux points de décision critiques, telle que la réalisation de quantifications plus précises. 

« La pathologie numérique est en plein essor en France. Nous sommes ravis de soutenir le GHU Paris dans cette transition en tant que pionnier de la pathologie numérique dans notre pays, et nous sommes fiers que Sectra ait à nouveau été choisi afin de faire avancer cette mutation technologique. À terme, la numérisation apportera de nombreux avantages, notamment pour les patients atteints de cancer », déclare Fabien Lozach, directeur général de Sectra en France.

Une fois le système mis en place, le GHU Paris sera également en mesure d’accroître l’efficacité des réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP), notamment en permettant l’affichage côte à côte de différents types de données patient, ce qui alimentera les discussions et les rendra plus constructives. Par ailleurs, il ne sera plus nécessaire de se rencontrer physiquement pour les RCP, ce qui est un grand avantage pour les pathologistes du GHU Paris puisqu’ils sont en contact étroit avec des pathologistes d’autres hôpitaux via le réseau de relecture RENOCLIP, le réseau national des tumeurs rares du système nerveux central. 

Le contrat a été signé au cours du troisième trimestre de l’exercice 2020/2021 de Sectra.

La solution de pathologie numérique Sectra fait partie de son offre « entreprise imaging » qui permet une stratégie uniformisée quant à la gestion de l’ensemble des besoins d’imagerie des hôpitaux tout en diminuant les coûts opérationnels. Évolutive et modulaire, la solution dotée d’une VNA intégrée permet aux prestataires de soins de santé de passer d’un service clinique à un autre et d’un établissement à une autre. Consultez medical.sectra.com pour en savoir plus sur la solution d’imagerie d’entreprise de Sectra et découvrir pourquoi le PACS de Sectra est classé « Best in KLAS » depuis huit années consécutives.

À propos du GHU Paris psychiatrie et neurosciences
Le Groupe Hospitalier Universitaire Paris psychiatrie & neurosciences a été créé le 1er janvier 2019, né du rapprochement des hôpitaux Maison Blanche, Perray-Vaucluse et Sainte-Anne. Avec une file active totale de 60 000 patients, c’est 1 parisien sur 40 qui a recours à ses services. Le service de neuropathologie du GHU fait partie du pôle Neuro-St-Anne et collabore notamment avec les hôpitaux de la faculté Paris Descartes : Cochin, Necker, HEGP. Il constitue un centre d’expertise dans le diagnostic des cancers du cerveau et fait partie du réseau national de relecture des tumeurs cérébrales : RENOCLIP. Pour plus d’informations rendez-vous sur le site ghu-paris.fr.

À propos de Sectra
Sectra aide les hôpitaux du monde entier à améliorer l’efficacité des soins, et les autorités et forces de défense européennes à protéger les informations les plus sensibles. Par conséquent, Sectra contribue à une société en meilleure santé et plus sûre. Fondée en 1978 et établie à Linköping, en Suède, cette entreprise commercialise directement ses solutions dans 19 pays et opère à l’international par le biais de ses partenaires. Ses ventes de l’exercice comptable 2019/2020 se sont élevées au total à 1,661 million de couronnes suédoises. L’action Sectra est cotée à la Bourse Nasdaq de Stockholm. Pour obtenir plus d’informations, rendez-vous sur le site sectra.com.

Pour plus d’informations, merci de contactern :
Dr. Torbjörn Kronander, CEO/PDG de Sectra AB, 46 (0) 705 23 52 27 
Marie Ekström Trägårdh, Vice-Présidente exécutive de Sectra AB et Présidente de Sectra Imaging IT Solutions, 46 (0)708 23 56 10
Fabien Lozach, Directeur général de Sectra en France, 33 (0)7 85 46 46 86

Tags:

S’abonner

Multimédia

Multimédia

Citations

En tant que centre d’expertise et de recours en neuropathologie, nous traitons un grand nombre de cas provenant d’autres établissements, en particulier pour les tumeurs rares. Avoir accès à la technologie numérique et à des outils d’analyse d’images est donc un énorme avantage pour nous. Avec Sectra, nous disposons désormais de ces outils et, grâce à leur facilité d’utilisation, nos professionnels pourront en profiter dès le premier jour.
la Professeure Pascale Varlet anatomopathologiste au GHU Paris psychiatrie & neurosciences
La pathologie numérique est en plein essor en France. Nous sommes ravis de soutenir le GHU Paris dans cette transition en tant que pionnier de la pathologie numérique dans notre pays, et nous sommes fiers que Sectra ait à nouveau été choisi afin de faire avancer cette mutation technologique. À terme, la numérisation apportera de nombreux avantages, notamment pour les patients atteints de cancer.
Fabien Lozach, directeur général de Sectra en France