Sérialisation des médicaments : l’UGAP propose 2 offres pour être conforme à la règlementation

Pour permettre l’authentification et l’intégrité de chaque boîte de médicament, la sérialisation des médicaments à prescription médicale devient obligatoire dès le 9 février 2019. L’UGAP propose des solutions pour permettre à ses clients hospitaliers d’être en conformité.

Pour accompagner les acteurs hospitaliers, l’UGAP met à disposition :

- des solutions modulables informatiques (via la société Prisme) : de l’étude personnalisée à la fourniture de matériels et accessoires (PDA code-barres / RFID, étiquettes adhésives…), jusqu’au système logiciel clé en main, services associés à l’appui (help desk).

- des solutions pour la gouvernance de la sérialisation disponibles dans le marché multi-éditeurs de logiciels SCC / UGAP dont certaines agrées par France MVO (France Medicines Verification Organisation).

L’hôpital peut ainsi opter pour une simple solution de désactivation du code propre à compléter une organisation déjà existante, qu’un dispositif complet de gestion d’une PUI (pharmacie à usage intérieur) et même un système global interfacé au SI métier de l’hôpital. De quoi ainsi intégrer la gestion de la réception des médicaments, la gestion des stocks ou encore la gestion de projet avec les équipes SI.

1 médicament sur 10 vendu dans le monde est une contrefaçon

Un accompagnement de taille à la hauteur de l’enjeu que revêt la sérialisation : prévenir les contrefaçons correspondant à 10 % des médicaments vendus dans le monde, lutter contre la fraude lors des remboursements et, implémenter une norme unique attestant d’une sécurité de haut niveau pour tous les patients.
D’après l’OMS, Organisation mondiale de la santé, plus d’un million de personnes meurent chaque année dans le monde de médicaments contrefaits.

S’abonner

Multimédia

Multimédia

Documents et liens