La recherche d’un émoji du pardon s’intensifie – L’ancien président sélectionne le modèle gagnant

« Forgivemoji », une campagne visant à trouver un émoji exprimant la notion de pardon est sur le point de s’achever. Parmi les centaines d’idées de design soumises par le grand public, l’ancien président de la Finlande, Tarja Halonen, a sélectionné un candidat gagnant.

L’émoji choisi par M. Halonen illustre deux mains pouces levés qui posent devant un cœur. Le design met en avant l’aspect émotionnel positif et l’aspect pacificateur du pardon.

Le choix de M. Halonen sera par la suite présenté à Unicode, le consortium qui contrôle la sélection officielle d’émojis.

M. Halonen s’explique : « Le contexte actuel d’une discussion peut souvent être très polarisée. J’aimerais que les conversations en ligne montrent davantage d’empathie, de modération et une volonté de reconnaître ses erreurs. Comme les émojis sont aujourd’hui inséparables des codes de communication échangés entre les gens, c’est la raison pour laquelle le monde a besoin d’un émoji capable d’exprimer l’expression « je te pardonne ».

« La Finlande est réputée pour posséder une force dans le monde tant dans l’édification de la paix que dans la technologie. La campagne « Forgivemoji » unit ces deux aspects très finlandais de manière ingénieuse. J’espère que ma participation à cette campagne aidera l’émoji du pardon à s’intégrer au monde officiel des émojis », ajoute M. Halonen.

La campagne « Forgivemoji » tout entière a été initiée par la Finlande fin 2019 à la suite d’une constatation toute simple : le catalogue officiel des émojis qui contenait alors plus de 3 000 émojis ne faisait état d’aucun symbole pour le pardon.

« Le Président Halonen était exactement la personne adaptée pour choisir un émoji gagnant. L’objectif d’un émoji du pardon est de bâtir des ponts entres les gens, à l’image de M. Halonen avant et après sa présidence », explique Tuomo Pesonen, Directeur de la Communication pour l’Église évangélique luthérienne de Finlande qui a été à l’initiative de la campagne « Forgivemoji ».

Les autres organisateurs non confessionnels de la campagne « Forgivemoji » incluaient CMI Crisis Management Intitiative, Clear Channel, l’agence de communication Kaiku Helsinki, Finn Church Aid, the Deaconess Foundation, Felm et l’Église d’Helsinki.

Un émoji du pardon dans votre poche en 2021 ?

La campagne « Forgivemoji » a été largement relayée dans les médias internationaux. L’histoire a été, entre autres, reprise par la BBC, The Guardian et ABC Australia. Dans les médias sociaux, la campagne a touché plus de deux millions de personnes dans le monde.

La campagne invitait en effet le public à envoyer ses propres designs pour un émoji du pardon. Parmi les centaines de propositions, l’ancien président Tarja Halonen a choisi un design que la campagne présentera ensuite au consortium Unicode via une application émoji officielle. Les critères d’acception d’un émoji incluent des notions de nécessité, de fréquence d’usage prévue et de clarté.

Selon l’application, le consortium Unicode décidera si l’émoji du pardon sera intégrée à la sélection officielle d’émojis mis à jour chaque année. Si l’émoji remplit les conditions de l’Unicode, les différents fabricants d’appareils et autres fournisseurs de services commenceront par modifier le design afin de l’adapter à leurs besoins. L'émoji sera mis à la disposition du public au plus tôt fin 2021.

Vous pouvez désormais suivre en ligne les prochaines étapes de la campagne « Forgivemoji » sur forgivemoji.com et sur Twitter et Instagram sur @forgivemoji et sous le hashtag #forgivemoji.

Contact :

L’Église évangélique luthérienne de Finlande

Tuomo Pesonen

Directeur de la Communication

tuomo.pesonen@evl.fi

+358 50 378 0041

 

S’abonner

Multimédia

Multimédia